Hermès et Pierre Hardy inventent la haute bijouterie

Entre la bijouterie fantaisie et la joaillerie, une nouvelle offre vient segmenter davantage le marché des bijoux. C’est la maison Hermès, sous la direction artistique de Pierre Hardy, qui proposera une collection de 14 pièces reprenant les inspirations équestres chères à la marque.

Sans être aussi ostentatoires, ces bijoux n’auront rien à envier à la joaillerie, notamment en termes de prix. En effet, la paire de boucles d’oreille coûtera un peu moins de 20,000 euros, de quoi alimenter les rêves de ces dames…

Hermès réussit en ce sens à nourrir son image de rêve et d’exclusivité. Cette stratégie se voit renforcée par une distribution ultra-sélective. Les produits ne pourront être acquis qu’au cours d’un « World Tour » qui passera par Tokyo, Hong Kong et Berlin et nécessiteront une attente de 5 à 7 mois.

L’histoire d’un succès annoncé…

~ par Leopoldo Celi sur 18 avril, 2010.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :