Accords Inde-Italie sur le marché du luxe: la fin annoncée du « Made in Italy »?

fashion_industry-custom.jpg
Traduction d’un article publié par l’Ansa (l’AFP italienne)

« La CII (Confederation of Indian Industry) e Altagamma (Chambre nationale de la mode italienne) ont clos un Memorandum of Understanding sur la diffusion du luxe italien en Inde. L’accord à été signé par Leonardo Ferragamo, president d’Altagamma et par Sanjeev Goenka, ex-president de de la CII, en présence du Ministre du Commerce Indien, Kamal Nath. Sont prévus des projets de collaboration, non seulement dans les rapports directs entre les entreprises, mais aussi dans le milieu de la formation professionnelle, avec des plans de coopération entre universités et écoles techniques. »

Bien sur, ce qui nous est présenté ici ce sont les bénéfices de cet accord pour une économie émergente comme l’Inde, mais on se doute bien que la contrepartie est de taille.

La mode italienne est surement victime de sa propre notoriété, lorsqu’elle exploite des travailleurs chinois clandestins sur son propre sol, payés une misère pour travailler à un rythme très soutenu, c’est parce qu’elle à un succès énorme et que le « Made in Italy » est devenu un symbole, comme l’appellation de « Champagne » pour un vin. Il faut savoir que pour qu’un produit puisse être labellisé « Made in Italy », il suffit que le produit soit finalisé ou retouché sur le sol italien et rien de plus.

On peut donc supposer qu’il puisse y avoir des déviances dans l’accord signé hier par les deux partis, comme une délocalisation d’une partie des étapes de production. Je n’ai rien contre cela car à partir du moment ou l’on vis dans une économie globale avec des marchés du travail différents selon les pays, on à forcément des déviances. Pour moi, la notion de « Made in Italy » n’est pas si importante que ça, mais les marques italiennes y sont très attachées et ne peuvent pas admettre une délocalisation quelconque. Alors que lorsque j’achète un produit de luxe, j’achète la vision du créateur (qu’il soit italien ou pas) et je m’attend à voir de la qualité dans cette vision, et tant que celle-ci y est je n’ai pas de problème avec l’origine de fabrication.

~ par Leopoldo Celi sur 28 mars, 2008.

Une Réponse to “Accords Inde-Italie sur le marché du luxe: la fin annoncée du « Made in Italy »?”

  1. C’est en tout cas la fin d’une hypocrisie de taille. Depuis des mois, les maisons italiennes font fabriquer quelques produits en Asie, des « morceaux » qu’ils rapatrient ensuite sur le sol italien pour fabriquer les produits finis. Donc le « made in Italy », ajouté aux déviances sur le sol italien, ça n’est déjà plus la même chose qu’il y a quelques années. Globalisation oblige… Mais ça ne change rien à la qualité finale, alors aucune raison de boycotter (sauf peut-être quand les prix continuent à augmenter sans autre raison qu’une marge plus importante, mais bon…)

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :